Dans les rues de Téhéran

J’ai discrètement essayé de saisir quelques aspects de la vie dans les rues de Téhéran, cette ville détestable dès lors qu’on y pose le pied et pourtant…. Un jeune téhéranais m’a dit que jamais il ne pourrait vivre dans une autre ville, un peu comme nous, parisiens, quand nous rejetons toute idée d’aller en province au risque de ne pas retrouver le buzz de la capitale.

Difficile à croire au début et puis après s’être perdu dans les bazars, gouté le meilleur Kebab de la ville, escaladé les montagnes alentours à perte de vue, assisté à l’Achoura qui, sous ses airs lugubres et en réalité un grand rassemblement populaire où tout le monde s’offre à manger, et bien après tout ça, oui, on peut commencer à comprendre ce jeune iranien.

Cette vidéo vous montre une journée comme une autre à Téhéran. La pluie de la veille a dissipé la pollution et les montagnes qui entourent la capitale sont enfin visibles. Dans les bazars, on s’affaire à choisir soit un “joli” tchador, soit les meilleures pistaches qui se vendent par kilos! Aux étals de spécialités iraniennes s’ajoutent des vendeurs d’images saintes à l’effigie de l’imam martyr Hossein, qui sera célébré dans quelques jours lors de la fête de l’Achoura.

Advertisements

About Anna Moreau

Istanboul, Lille, Téhéran ou Pantin...chaque destination peut devenir un voyage, cela dépend juste de notre regard. Bon voyage sur Baladam!
This entry was posted in Pars ailleurs... and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s